mardi 14 avril 2009

Avertisseur sonore

















Un avertisseur sonore est un appareil émettant un son principalement destiné à donner un signal ou à prévenir d’un danger. Les avertisseurs sonores équipent principalement les automobiles, trains et bateaux.

Avertisseur sonore ou Klaxon
:
Par abus de langage, un avertisseur sonore est communément dénommé « Klaxon ». Or il s’agit d’une antonomase : en effet, le terme Klaxon est nom propre (d’où la majuscule) dont l’origine est issue de la société ayant produit les premiers avertisseurs sonores pour automobiles à partir de 1908. Aujourd’hui, la société Klaxon ne produit plus que des sirènes anti-incendies. Site officiel de Klaxon. Une grande partie des produits Klaxon sont aujourd'hui commercialiés en France par la société KM Europ,Site officiel de KM Europ. Raymond Queneau a proposé l’orthographe claqueson (Zazie dans le métro). Voici la liste des autres objets dont la marque est utilisée comme nom : Marques utilisées comme noms.

Type d’avertisseur sonore:

  • Avertisseur électromagnétique.
  • Avertisseur électromagnétique à disque.
  • Avertisseur électronique.
  • Avertisseurs pneumatiques (à air) : le plus célèbre est la sirène, inventée par Cagniard de Latour (1777-1859). Il s'agit d'un système d'alerte aux populations fonctionnant grâce à de l'air "haché" à l'aide d'un compresseur à air. Les cornets offrent un type plus simple d'avertisseurs pneumatiques. La forme de ces avertisseurs sonores ressemble fortement à une trompette. Il y a possibilité de jouer une mélodie simple s'il existe une série de plusieurs cornes alternées sur le véhicule (5 ou 6 cornes de tailles différentes suffisent).
  • Avertisseurs d’urgence (appelés sirènes par antonomase de l'invention originale de Cagniard de la Tour) : il s'agit des avertisseurs sonores pour véhicule d'urgence (ambulance, pompier, police...). Pour plus d'informations sur ce type d'avertisseur sonore, voir l'article Avertisseur spécial de véhicule.

Fonctionnement:

Le fonctionnement des avertisseurs sonores diffère selon leur type (électromagnétiques, à air...). Les avertisseurs électromagnétiques utilisent un électroaimant avec rupteur pour faire vibrer une membrane, qui transmet sa vibration à l'air ambiant.Les avertisseurs électroniques, identiques aux avertisseurs électromagnétiques, sont constitués d'une carte électronique (fixée sur l'avertisseur) composée d'un microcontrôleur générant un signal PWM, permettant ainsi de simuler l'action mécanique du rupteur.Sirène d'alerte mécanique : la sirène de Cagniard de Latour fonctionne grâce à un compresseur à air. Ce compresseur est un rotor à pales enchâssé dans une caisse percée de petits orifices régulièrement espacés. Le rotor peut être mû à la main grâce à une manivelle et éventuellement un pignon réducteur, ou même motorisé.Avertisseurs pneumatiques : dans les cornets, une poire (anciennement) ou un compresseur (actuellement) expulse l'air sur le tranchant d'une lame métallique qui est mise en vibration, l'air ressort par un pavillon d'où la forme de trompette.

Utilisation des avertisseurs sonores sur la route:

Le Klaxon est couramment utilisé pour donner des avertissements aux autres usagers de la route. Cependant, le Klaxon est aussi considéré comme la source de nuisances sonores. Dans le code de la route français, l'utilisation du Klaxon est donc très réglementée. En agglomération, elle est interdite sauf en cas de danger immédiat. La nuit, l'utilisation du Klaxon n'est autorisée qu'en cas d'absolue nécessité. Enfin, l'usage de sirènes ou de trompes à sons multiples est interdit. Toute infraction à ces règles peut entraîner l'immobilisation du véhicule et une contravention de deuxième classe. Dans d'autres pays, les nuisances sonores liées à l'utilisation du Klaxon peuvent amener les autorités à imposer des restrictions plus ou moins souples. À Shanghai par exemple, depuis juin 2007, tout usage du Klaxon est strictement interdit.

video

Aucun commentaire: